Cérémonie des Vœux 2018

Mesdames et Messieurs les Elus

Monsieur le Président Départemental de la FNACA

Madame et Messieurs les Présidents d’Associations

Mesdames et Messieurs.


Je voudrais tout d’abord vous remercier d’avoir répondu à mon invitation.

En cet instant, j’ai une pensée émue pour celui, qui depuis 14 ans, honorait  par sa présence cette traditionnelle cérémonie des vœux. Je veux bien sûr parler de Jean Noël Lebras qui nous a quittés le 18 décembre dernier. Comme Président de la CCSN, il a tant fait pour le Sud Nivernais et pour Fleury en particulier. L’aménagement de la route de Nevers, la route de la Loire, le plateau multisports  et la Halte nautique sont des projets qui ont vu  le jour grâce à lui. Je sais que personne n’est irremplaçable mais lui, ce sera compliqué de le remplacer. Il avait l’envergure nécessaire à ce poste, une force de travail et une ténacité peu commune. Il avait aussi un profond respect pour les petits villages et le fait qu’il est souhaité que je sois vice Président de la CCSN en témoigne. J’espère  que celui ou celle qui deviendra le futur Président de la Communauté de Communes aura les mêmes qualités et le même intérêt pour le monde rural.


En 2017, sur le plan communal, nous avons réalisé différents travaux :

Nous avons poursuivi notre programme de mise en accessibilité des bâtiments communaux. Après l’agence postale, cette année c’était au tour de l’école et en particulier des sanitaires.


Nous avons installé un second columbarium dans notre cimetière.


Depuis octobre, le bourg de Fleury est classé en ZAD, zone d’aménagement différée, ce qui nous permettra pour les 6 ans à venir de disposer d’un droit de préemption sur les ventes de bâtiments et nous offrira la possibilité de redynamiser le bourg.


La route de l’usine a été rénovée et nous avons effectué des travaux d’entretien sur celle de la Ville de Lyon avec le concours de la Communauté de Communes.


Les travaux de la station d’épuration du bourg ont été commencés par le SIAEPA et se termineront dans le premier semestre de cette nouvelle année.


Pour notre école ce fut une année compliquée. Fin juin notre nouveau Président de la République et son gouvernement nous expliquaient qu’ils maintenaient les aides pour les activités périscolaires induites par la semaine de 4 jours et demi. Deux mois plus tard, fin août ils nous annonçaient que les contrats aidés ne seraient pas renouvelés. Cette mesure qui peut paraître anodine pour certains, a engendré un surcoût d’environ 30 000€ pour notre regroupement pédagogique. C’est plus de 20% du budget que nous consacrons au RPI. En cette période de rigueur budgétaire et de baisse des dotations, le coup a été rude. Les collectivités ont pris leur part mais nous avons été dans l’obligation d’augmenter les tarifs de la cantine et de la garderie afin d’équilibrer notre budget. Après consultation des familles et du Conseil d’école, le Syndicat qui gère notre RPI a pris la décision de revenir à la semaine de quatre jours en septembre prochain afin de limiter les coûts de fonctionnement.


Nous avons en mars dernier inauguré l’Espace du 19 mars 1962 afin d’honorer la mémoire des soldats qui ont perdu la vie  en Algérie. Ce fut une magnifique cérémonie qui a réuni plus d’une centaine de participants et à laquelle ont été associés les enfants de l’école. J’en profite pour remercier Georges Chaizy qui a organisé le déroulement de cette manifestation.


La réussite de notre boulanger est également un motif de satisfaction pour la municipalité. La qualité des produits qu’il nous propose, l’accueil qu’il réserve à la clientèle ont fait qu’il a désormais une excellente réputation au-delà de notre village. J’en suis très heureux pour lui et je tiens à le féliciter.


Un autre motif de satisfaction est la réussite de notre Halte Nautique. Cette réussite nous la devons à Patricia Fallay qui en trois ans a fait un travail considérable.  Depuis 2015, le taux de fréquentation a doublé. En 2017, 950 bateaux se sont arrêtés, 1962 vélotouristes ont fait une pause dans notre village et plus de 4000 repas ont été servis.  Selon une enquête du  Journal du Centre, notre Halte fait partie des 10 sites préférés des touristes dans la Nièvre. Cette réussite c’est à elle que nous la devons.

 

En  2018, nous devions continuer le programme d’accessibilité de nos bâtiments communaux. Il nous reste la salle communale à mettre aux normes. Les travaux sont d’une plus grande ampleur et le coût est  très important. Je vais donc demander une dérogation afin de nous laisser un peu plus de temps pour envisager toutes les options possibles car pour l’instant les propositions, que nous avons eues, exigent un financement qui dépasse les moyens de notre village.


Nous essaierons cette année d’accentuer nos efforts sur la voirie, mais comme chacun le sait ce sont des travaux très onéreux et nous serons dans l’obligation de faire des choix et de dégager les axes prioritaires.


En 2018 nous fêterons le 40ème  anniversaire du club de Tennis de Fleury sur Loire. Ce sera un moment important  pour le village. Je tiens à féliciter les membres du club et en particulier la Présidente pour leur investissement.  Comme chaque année le tournoi du mois de juillet a été une réussite avec plus de cent participants.  J’apprécie énormément le lien qui s’est créé entre l’association et l’école, les interventions en temps scolaire permettent aux enfants de découvrir le tennis et j’espère que nous continuerons ce partenariat même après le retour à  la semaine de quatre jours.


Je souhaite maintenant  avoir une pensée pour les fleuryssois qui nous ont quittés en 2017. Jeannine VINCENT, Maurice SAUQUET, Dominique MICHOT, Willy DIJKSTRA et Hubert VIRLOGEUX. Je tiens à assurer leur famille de ma compassion.

 

Si certains fleuryssois nous ont quittés d’autres sont nés, ainsi va la vie. Je veux aujourd’hui souhaiter la bienvenue à Naomie LOISEAU, Sarah DAUTELOUP, Sofia DURAND et Tyméo PERRAUT PERROTIN. Je félicite leurs parents et leur souhaite tout le bonheur possible.

 

Avant de conclure, je souhaite adresser mes remerciements aux présidents et aux membres des associations qui tout au long de l’année donnent de leur temps de leur énergie afin que vive notre village.


Je remercie également le Président du SIRPD, Jean Michel Douet ainsi que le personnel, Brigitte, Sylvianne, Chantal, Catherine et Sonia pour le travail difficile qu’ils font afin que notre regroupement pédagogique fonctionne dans les meilleures conditions. Enfin je voulais remercier le personnel communal : René qui chaque jour fait ce qu’il peut pour entretenir au mieux notre village et Anne, ma secrétaire, qui se dévoue sans compter et à qui je veux réaffirmer ma totale confiance.

 

Je ne sais pas ce que cette nouvelle année nous réserve  tant sur le plan national qu’international mais je veux rester optimiste. Je forme le souhait que cet individualisme forcené qui caractérise de plus en plus notre société cède la place à la solidarité, au respect et à la bienveillance. Je souhaite que la tolérance ne soit pas un vain mot et que chacun soit fier des valeurs de notre République : la Liberté, l’Egalité et la Fraternité

 

Je vous souhaite à tous une excellente année 2018, qu’elle vous apporte le bonheur,  la santé et la réussite.

 

Cérémonie des Vœux 13 janvier 2017

Monsieur le Conseiller Départemental

Monsieur le Président de la Communauté de Communes du Sud Nivernais,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations,

Mesdames et Messieurs.  

 

Je vous remercie d’avoir, toutes et tous, répondu à mon invitation.

J’espère que  l’année 2016 qui vient de s’achever vous a apporté de nombreuses satisfactions tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

 

Pour notre pays cette année 2016 fut aussi dramatique que la précédente. Le terrorisme a encore frappé. A Nice le 14 juillet, 84 de nos compatriotes ont trouvé la mort et 200 furent blessés. En mars ce sont nos voisins belges qui ont été durement éprouvés. En décembre, c’est Berlin qui a été frappé. Nous vivons depuis maintenant près de trois ans avec cette menace permanente du terrorisme. Mais notre pays fait face à cette menace et c’est en restant soudés et fidèles à nos valeurs que nous parviendrons à éradiquer ce fléau qu’est le fanatisme.

Sur le plan communal, en 2016, nous avons mené à son terme le projet de mise en accessibilité de l’agence postale communale comme nous nous y étions engagés dans notre plan triennal. Nous avons effectué des travaux d’entretien dans nos logements communaux nous avons notamment changé deux ballons d’eau chaude dans les appartements du presbytère. La baisse de la dotation globale de fonctionnement que nous verse l’état et des impayés de loyers et de charges, nous ont contraints à reporter certains de nos investissements, tels que le columbarium ou le terrain de pétanque des Bruyères. Nous avons fait le nécessaire auprès de la perception afin de recouvrer nos impayés et tout devrait rentrer dans l’ordre dans le courant du mois de février.

L’année dernière, je me plaignais de la baisse de la dotation cantonale d’équipement. Je tiens cette année à remercier notre Conseiller Départemental, Guy Hourcabie qui a pris en compte mon mécontentement et qui a modifié le mode de répartition. Cela nous a permis de toucher cette année autant que ce que nous touchions lorsque nous étions dans le canton de Decize.

Un des motifs de satisfaction pour notre commune et pour la Communauté de Communes a été la Halte Nautique. Malgré la fermeture d’une partie du canal durant la période estivale et la météo exécrable du début de saison, les chiffres de fréquentation n’ont jamais été aussi bons et ils ont considérablement augmenté : 654 bateaux se sont arrêtés à la Halte Nautique et 314 y ont fait escale pour une ou plusieurs nuits. 1393 vélo-touristes ont fait  une pause dans notre village et 3031 repas ont été servis. Je tiens à féliciter Patricia Fallay pour ces résultats.

 

Depuis le 25 novembre, nous avons un nouveau boulanger Thomas Jolivot. Je lui souhaite toute la réussite possible dans son entreprise et je tiens à l’assurer du soutien de la Municipalité.

 

Sur le plan intercommunal, je ne rentrerai pas dans le détail et je laisserai le Président Jean Noël Lebras faire le bilan de cette année écoulée mais je tiens à préciser que c’est grâce au financement communautaire que nous avons pu faire quelques travaux d’entretien sur nos routes communales et qu’un diagnostic a été fait pour l’ensemble de notre voirie.

 

En 2016, nous avons eu a déploré les décès de Madame De Fontenay et de Monsieur Sénès. Je tiens à assurer leur famille de notre compassion.

Nous avons eu la joie d’accueillir trois petits fleuryssois et j’adresse tous mes vœux de bonheur à Tom Machavoine, Alice Dubost et Wylo Livrozet.

 

2017 est là. Qui peut nous dire ce que cette année nous réserve ?

Ce qui est sûr, c’est que cette année sera importante. Nous allons avoir à choisir d’ici quelques mois notre nouveau Président de la République. Quand je regarde les sondages, quand je vois ce qui se passe chez nos voisins européens, je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine appréhension. On oublie vite les leçons de l’histoire. Dans le passé et dans tous les pays le choix des extrêmes a toujours mené à des catastrophes. Est-ce que le pays des lumières va sombrer dans le repli sur soi et l’intolérance. Sincèrement je souhaite que non et que la raison l’emportera sur la colère et le désespoir.

 

Depuis le 1er janvier, nous sommes 20 dans notre Communauté de Communes. J’espère que perdurera l’esprit qui nous animait quand nous l’avons créée il y a une quinzaine d’années. Je vous avoue Monsieur le Président que notre premier conseil communautaire ne m’a pas rassuré. J’espère que les batailles d’égo et les vieilles rancœurs ne prendront pas le dessus sur l’intérêt général. Je sais que vous y veillerez et je vous en remercie d’avance.

 

Sur le plan communal, cette année nous procèderons aux travaux de mise en accessibilité des sanitaires de l’école en espérant un financement de la DETR. Nous investirons dans la réalisation d’un autre columbarium et j’espère que nous pourrons commencer l’aménagement du terrain de boules des Bruyères si notre trésorerie nous le permet.

 

Cette année également se déroulera le recensement des habitants de notre commune. C’est Madame Chantal Chambonnier qui sera chargée de ce travail à partir du 19 janvier. J’espère que vous lui réserverez le meilleur accueil possible et que vous lui faciliterez la tâche au maximum.

 

Avant de conclure, je voudrais remercier plusieurs personnes. Tout d’abord, mes adjoints Patrice Reveneau et François Fallay et les conseillers municipaux en particulier Marie Anne Poggi et Olivier Duchenne Crétier qui s’investissent dans la gestion de la commune.

 

Je tenais à adresser mes remerciements aux Présidents de syndicats intercommunaux Elisabeth Escurat pour le SICTOM, Yves Ribet pour le SIAEPA et tout particulièrement à Jean Michel Douet qui gère le SIRPD, syndicat qui s’occupe de notre RPI. C’est un travail lourd et prenant. Il n’est pas toujours simple de gérer les relations avec les parents d’élèves, les intervenants pour les activités périscolaires et les enseignants. Il le fait de façon remarquable et efficace.

 

Je veux aussi remercier les Présidents d’associations qui animent notre village grâce à leurs manifestations. Je salue leur dévouement et leur investissement.

 

Enfin je souhaite remercier le personnel communal et intercommunal : Anne, René, Brigitte, Chantal, Sylvianne, Sonia et Catherine pour leur travail. Je sais qu’ils mettent tout en œuvre pour que la mission qui leur est confiée soit réalisée dans l’intérêt de la collectivité.

 

Pour conclure et avant de passer la parole à Jean Noël Lebras, je tiens à vous adresser tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite pour cette nouvelle année 2017.

 

Cérémonie des vœux 8 janvier 2016

 Monsieur le Président de la Communauté de Communes du Sud Nivernais,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les Président d’Associations,

Mesdames et Messieurs.  

 

Je vous remercie d’avoir, toutes et tous, répondu à mon invitation.

2015 s’est achevé, j’espère que  cette année vous a apporté de nombreuses satisfactions tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

Pour notre pays cette année fut dramatique à bien des égards. Il y a pratiquement un an, je reportais la cérémonie des vœux après les attentats de Charli Hebdo et de l’Hyper cacher. On pensait alors avoir vécu le pire et le rassemblement citoyen du 11 janvier nous a redonné l’espoir. Malheureusement, la barbarie de certains fanatiques n’a pas de limite. Il y eut  le 26 juin 2015: un patron décapité à Saint Quentin-Fallavier. Le  21 août 2015: l’attaque du Thalys et le 13 novembre 2015 un massacre en plein Paris.

Notre pays fut durement éprouvé mais notre pays fait face et se relève en respectant ces valeurs qui nous sont si chères la Liberté, l’Égalité et la Fraternité. Nous vivons dans une république laïque et ce ne sont pas les religions, quelles qu’elles soient, qui doivent nous dicter notre façon de vivre. La tolérance et le respect de l’autre doivent être les seuls sentiments qui nous animent, c’est la seule réponse à apporter au fanatisme.

 

  L’année dernière lors de cette même cérémonie, je vous faisais part de notre inquiétude face à l’éventualité d’une fermeture de classe sur le RPI. Nous avons réussi à passer le cap sans encombre mais notre situation, malgré des effectifs stables reste fragile. J’avoue que cela me désole de constater que malgré les facilités que nous offrons garderie matin et soir cantine, certains parents scolarisent leur enfants dans d’autres communes. Un village dans lequel on n’entend plus les rires et les cris des enfants dans la cour de récréation, est un village qui perd peu à peu son âme.

 

En 2015, sur le plan communal, nous n’avons pas pu investir comme nous le souhaitions. La baisse de la dotation globale de fonctionnement que nous verse l’état, la diminution de la dotation cantonale d’équipement nous ont obligés à revoir à la baisse nos ambitions. Des frais imprévus dans l’entretien du matériel et des bâtiments ont également impacté notre budget. Nous avons été dans l’obligation de reporter certains de nos projets comme le terrain de pétanque des Bruyères, certains travaux de voirie  ou le défibrillateur.

 

En 2015 plusieurs Fleuryssois nous ont quitté Monsieur Gérard Laurent, Monsieur Georges Fromont, Monsieur Roger Lafaille et Monsieur Jean Louis Ancery, je tiens à assurer leur famille de notre compassion.

 

En 2015 nous avons eu la joie d’accueillir dans notre village une nouvelle petite Fleuryssoise  Méline Cassier. Nous lui souhaitons ainsi qu’à ses parents tout le bonheur possible.

 

En 2016, conformément à la loi, nous allons commencer les travaux pour la mise en accessibilité des bâtiments communaux aux handicapés. L’agenda que nous avons proposé à Monsieur le Préfet a été accepté et nous commencerons par la mise aux normes de l’agence postale. En 2017, ce sera l’école et en 2018 la salle communale. Nous essaierons aussi de réaliser les projets qui étaient prévu en 2015 le terrain de pétanque des bruyères et le défibrillateur.

 

2016 est une année importante pour la Communauté de Communes du Sud Nivernais, de 8 nous sommes passés depuis le 1er janvier à 14 communes. La Communauté de communes entre Loire et forêt nous ayant rejoint c’est désormais une intercommunalité forte de plus de 16 000 habitants qui préside au développement économique du Sud Nivernais. Je laisserai le Président Jean Noël Lebras vous apporter des précisions concernant cet élargissement et les évolutions futures de la CCSN. Nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements et nous allons apprendre à travailler ensemble dans un seul but : l’intérêt général du Sud Nivernais.

Avant de terminer et de passer la parole à Jean Noël Lebras je tiens a adresser certains remerciements.


Merci aux Présidents des Associations pour le travail qu’ils font tout au long de l’année et je veux qu’ils sachent que, comme par le passé, ils auront le soutien de la Municipalité.

 

Merci au personnel de SIRPD, Brigitte, Catherine, Chantal et Sylviane,  qui chaque jour œuvrent afin que nos écoles fonctionnent dans les meilleures conditions. Merci au Président de ce syndicat, Jean Michel Douet. Il a les compétences, la disponibilité, l’autorité et la bienveillance qu’il faut pour gérer au mieux notre Regroupement Pédagogique. Dans les moments difficiles, il sait, mieux que quiconque prendre les décisions qui s’imposent.

 

Merci également au personnel communal  Anne et René qui chaque jour se dévouent pour notre village et qui assurent leur mission de façon remarquable.

Enfin pour conclure,  je vous présente mes vœux pour cette nouvelle année, je souhaite qu’elle vous apporte, à tous, santé, bonheur et réussite.

 

le mot du Maire

Jean Michel Douet

Maire Honoraire de Fleury sur Loire

19 septembre 2015

 

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs les élus.

Mesdames et Messieurs les employés communaux et intercommunaux

Mesdames et Messieurs

Jean Michel.

 

Dans le cadre des fonctions d’un Maire, nous sommes souvent amenés à organiser et à présider des cérémonies. Mariage, cérémonies commémoratives etc. On le fait parfois, avouons le, un peu par obligation, souvent avec une certaine émotion mais aujourd’hui c’est avec un plaisir certain que je vous accueille tous dans notre salle communale. Car aujourd’hui si nous sommes tous réunis, c’est pour honorer Jean Michel Douet.


Durant les deux mandats pendant lesquels il a été Maire de Fleury sur Loire, le visage de notre village a considérablement changé. Les gens ont parfois la mémoire courte et je pense qu’il n’est pas inutile de le rappeler.

En 1989 tu as été élu pour la première fois au Conseil Municipal, en 1995 je t’ai rejoint et nous nous sommes retrouvés ensemble au sein  du Conseil. Nous avons apporté nos bras mais pas nos idées. Non pas que nous n’en n’avions pas, mais on peut dire qu’elles ne suscitaient pas un enthousiasme démesuré. En 2001 tu as décidé de présenter ta propre liste  et là les choses se sont accélérées.

Je ne vais pas faire une liste exhaustive de tes réalisations mais je tiens quand même à en rappeler quelques unes.

Depuis plus de dix ans on parlait de la réhabilitation du presbytère, de faire une Mairie digne de ce nom, toi, en deux ans tu les as faites.

Depuis plus de dix ans on parlait de la boulangerie toi en deux ans tu as finalisé ce projet.

Tu as rénové le patrimoine de la commune, la toiture de l’école, de la salle communale.

Alors évidemment tu as endetté la Commune pour mener à bien tous ces projets, mais tu l’as surtout enrichie. C’est ce que certains esprits obtus n’ont jamais voulu comprendre. Les loyers générés par ces investissements couvrent le remboursement de nos emprunts et n’ont donc jamais eu d’impact sur notre fiscalité.

Avec la Communauté de Communes, tu as fait le plateau multisport, la halte nautique, l’aménagement de la route de Nevers, la route de la Loire…

J’ai envi de dire : Quel bilan !


Le plus important peut être, et les gens ne s’en rendent pas forcément compte, tu as su au bon moment prendre la chance qui s’offrait à nous avec l’intercommunalité. Si tu n’avais pas été le Maire à cette époque nous n’en serions pas là aujourd’hui.

Pendant plus de treize ans tu t’es dévoué pour ta commune. Je connais des personnes qui aujourd’hui ont un travail grâce à toi, j’en connais d’autres qui vivent aujourd’hui des aides que tu leur as fait obtenir. Ce qui me désole le plus c’est que ces personnes là, sont les premières qui se sont retournées contre toi.

L’ingratitude est sans doute le sentiment le plus exécrable.

Tu as su aussi changer l’image de notre village. Je me rappelle qu’en 2001 quand nous avons été élus nous avons été invités, pour ne pas dire convoqués par le Président du SIRDEM. Il nous a reçu pour nous expliquer ce que nous devions penser, ce que nous devions dire quant à l’avenir de ce syndicat et ce que nous devions penser de l’horrible Maire de Sougy, c’est d’ailleurs toujours le même. L’entrevue fut brève et le Président de ce syndicat a très vite compris, ce jour là,  qu’on n’expliquait pas au Maire de Fleury ce qu’il devait penser.

Nous sommes passés de la condescendance au respect et ça, c’est à toi qu’on le doit.

 

Ce bilan suffirait à lui seul, pour justifier le titre de Maire honoraire. Mais tu as fait plus. Après mon élection, particulière vous en conviendrez, tu as accepté d’assurer la Présidence du syndicat qui gère le Regroupement Pédagogique et je t’en remercie car tu étais le seul qui avait les compétences pour le faire. Chaque jour et à chaque fois que j’ai un problème je te consulte et chaque fois tu es là et tu m’apportes toute ton expérience.

 

Pour conclure, je tiens à te remercier pour le travail que tu as fait et que tu fais encore. Je tiens aussi à te dire à quel point j’ai été fier d’être ton premier adjoint.

 

Avant de remettre officiellement à Jean Michel la médaille de Maire honoraire, je veux avoir une pensée pour Brigitte son épouse et pour ses enfants. Être femme ou enfants de Maire ce n’est pas une sinécure. C’est, d’ailleurs,  ce que mon épouse m’a subtilement fait comprendre  au bout de seulement  un an et demi de mandat.  Les réunions, les problèmes de la commune que l’on ramène à la maison, les coups de téléphone de certains de nos administrés qui, à 22 heures se plaignent que leur voisin met la musique un peu trop fort ou ceux qui a 23 heures vous demande à quelle heure vous allez remettre l’électricité, tout cela fait parti aussi de leur quotidien.  Alors je sais qu’il n’existe pas le titre de femme de Maire honoraire mais je me demande s’il ne serait pas nécessaire de le créer.

 

Monsieur Jean Michel Douet, oui pour cette partie je vais te vouvoyer,

Monsieur Jean Michel Douet. Dans son arrêté du 25 juin 2015, Monsieur le Préfet de la Nièvre, vous a conféré le titre de Maire honoraire de la commune de Fleury sur Loire. C’est avec joie que je vous remets, en ce jour, la médaille qui symbolise cette distinction et le diplôme qui l’accompagne. Toutes mes félicitations.

 

 


 

 

1er septembre 2014

 

Madame, Monsieur,


Si je me suis engagé en Mars 2014, c’était pour continuer le travail que nous avions commencé depuis plus de 13 ans avec  Jean Michel Douet.

Ce n’est pas seulement mon prédécesseur, c’est avant tout mon ami et je tiens à lui rendre hommage et à le remercier pour le travail effectué.


 Tout au long de ces années, il s’est dévoué sans compter pour notre commune.  Grâce à lui, nous avons su prendre à temps et dans les meilleures conditions le virage de l’intercommunalité. En étant, dès le départ, un des éléments moteurs lors de la création de la  Communauté de Communes du Sud Nivernais (CCSN), nous avons permis à notre village de bénéficier d’une manne financière considérable et pérenne ( 32 000 € par an) . Notre commune, proportionnellement au nombre de ses habitants,  est celle qui a le plus bénéficié des investissements de la CCSN : aménagement de la départementale, de la route de la Loire, création d’un plateau Multi loisirs, construction de la Halte  Nautique et entretien de la voirie communautaire...


Durant les deux derniers mandats, nous avons entièrement rénové le patrimoine communal, à savoir la salle des fêtes, l’école, les logements, aménagé une nouvelle mairie et construit la boulangerie, sans que cela n’impacte la fiscalité.  Les loyers générés par ces investissements couvrent largement le remboursement des emprunts.

 

Une de nos grandes satisfactions est d’avoir réussi à maintenir nos services publics. Grâce à la création du regroupement pédagogique avec nos amis de Luthenay-Uxeloup, nous pouvons accueillir les enfants des deux communes dans d’excellentes conditions. En outre, en partenariat avec la Poste, nous avons mis en place une agence postale communale dont les services sont appréciés par la population.


Malgré ce bilan positif, une majorité des électeurs fleuryssois a décidé dès le premier tour de confier la gestion de la commune à une autre équipe. Des problèmes d’égo et l’incapacité des nouveaux conseillers de la Liste Fleury Réuni à trouver un accord ont fait que l’un d’eux a démissionné et que contre toute attente, j’ai été élu Maire au bénéfice de l’âge. Au lieu de continuer le chemin avec une équipe soudée et efficace, c'est une équipe hétérogène et inexpérimentée qui a été mise en place. Dans ces conditions, le travail ne sera surement pas facile durant les six prochaines années et ma seule ambition est de gérer de façon responsable le fonctionnement de notre commune.  

 

Vœux 2018